205 GTI Club de France

Club affilié sous le N° 1049 à la FFVE

Le site des passionnés de la bombinette Sochalienne d'origine

Fédération Française des Véhicules d'Epoque

Association Reconnue d'Utilité Publique

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Le Club compte à ce jour 155 adhérents - 2016 : Les 25 ans de la 205 Griffe et les 30 ans de la 205 CTI
Accueil Membres d'honneur Jean-Pierre BALLET
Envoyer Imprimer PDF

 

Membre d’honneur du 205 GTI Club de France depuis 2007, Jean-Pierre BALLET a été l’un des plus grands ambassadeurs de la 205 GTI en sport automobile de haut niveau.

Sportif accompli, Jean-Pierre BALLET commença sa carrière en rallye tardivement, une fois la trentaine franchie. Ses premiers résultats ont été obtenus à bord d’une Porsche 911, avec laquelle il réalisa de véritables prouesses. Auteur de nombreuses victoires en Championnat de France avec cette auto, il brilla également en mondial en terminant 4ème au scratch au  25ème Tour de Corse en 1981 et 9ème au 50ème rallye de Monte-Carlo en 1982.

En 1985, à la demande d’un concessionnaire Peugeot, Jean-Pierre BALLET troqua sa Porsche pour une toute nouvelle voiture : la 205 GTI 105 ch. Avec cette auto, quasiment de série à l’exception des équipements de sécurité, de l’arceau et des 4 amortisseurs, le pilote avignonnais réalisa l’exploit de finir 15ème au scratch sur 250 partants. Cette performance incroyable passa malheureusement un peu inaperçue car les Groupe B occupaient à l’époque le devant de la scène.

En 1986, Jean-Pierre BALLET s’engagea à nouveau au Rallye de Monte-Carlo avec une 205 GTI du GCAP (Groupement des Concessionnaires des Automobiles Peugeot). Après avoir fait quelques places dans les 10 premiers, il fut malheureusement contraint à l’abandon sur sortie de route dans la spéciale n°7. Il perdit en effet le contrôle de sa lionne sur une flaque d’huile laissée par la FIAT Uno de FIORIO.

En 1987, Jean-Pierre BALLET courut au Rallye de Monte-Carlo avec une Citroën Visa 1000 pistes de location. Une fois de plus son talent fit merveille puisqu’il termina 6ème au scratch avec cette voiture, vainqueur du Trophée Citroën Visa Groupe B et premier français devant Jean RAGNOTTI.

La même année sortit le kit 205 GTI Groupe A du PTS (Peugeot Talbot Sport). Avec l’aide du GCAP, le pilote avignonnais décida de se monter une Gr A avec l’aide du préparateur Michel ENJOLRAS. Cette 205 GTI de 160 ch disposait d’une boîte 6 vitesses, de gros freins et d’une caisse soudée Matter.

Avec cette GTI d’exception, le succès ne se fit pas attendre. Lors du 31ème Tour de Corse en 1987, Jean-Pierre BALLET réussît en effet un temps scratch, sous la pluie, rattrapant Alain OREILLE (R11 Turbo) et Carlos SAINZ (Ford Sierra Cosworth) avant d’abandonner sur panne électrique. Il était alors en 3ème position du rallye.

Pour l’édition 1988 du Rallye de Monte-Carlo, Jean-Pierre BALLET retrouva la 205 GTI Groupe A. Malgré de nombreuses difficultés (amortisseur cassé, panne de direction assistée,  problème de phares, durite d’huile déboîtée, rotule de direction, joint spi d’arbre à cames), il signa une brillante performance. Tandis que les écuries officielles de Lancia et de Mazda luttaient pour la victoire, le pilote d’Avignon remonta petit à petit, se classant 3ème au terme de l’avant dernière étape.

Conscient qu’un véritable exploit étant en train de se réaliser, Jean-Pierre NICOLAS, alors patron du PTS envoya en soutien de Jean-Pierre BALLET, une équipe d’assistance et un stock de pièces neuves.

La GTI transformée par les mécanos du PTS, Jean-Pierre BALLET attaqua au maximum et réalisa le temps scratch dans la première spéciale de la nuit « Peille », 15 secondes devant la première Lancia.

Malgré un tête à queue dans le Turini, dû a de la neige lancée sur la route par des spectateurs, il réussit l’exploit de rentrer 3ème au port de Monaco.

Cette fantastique performance ne passa pas cette fois inaperçue et le lendemain, dans le journal l’Equipe, on pouvait voir une Publicité pour Peugeot au Rallye de Monte-Carlo intitulée « Quel sacré coup de BALLET ! ».

En 1989, Jean-Pierre BALLET participa une dernière fois au Monte-Carlo au volant de la 205 GTI Gr A. En tête du groupe, il dut malheureusement abandonner sur panne d’allumeur.

Après ces différents succès au volant de la 205 GTI , Jean-Pierre BALLET fut chargé avec Guy FREQUELIN du développement de la 309 GTI Gr A. Mal née et souvent difficile à piloter, la 309 GTI ne connut cependant pas la même gloire.

Après l’époque 309, Jean-Pierre BALLET  poursuivit sa carrière au sein du  PTS, en charge du domaine technique (télémétrie) dans le cadre du programme 905.

Aujourd’hui Jean-Pierre a raccroché le casque mais reste tout aussi passionné et c’est toujours un grand bonheur que de l’écouter évoquer ses anecdotes passées au volant de la 205 GTI.

Message de Jean-Pierre aux membres du club:

 

Mise à jour le Jeudi, 22 Juillet 2010 23:09